06/03/2006 | communication | PDF | imprimer

Eich

Comm. LU, distr. Sursee, sur la rive est du lac de Sempach. 1045 Heiche, 1173 Eiche. 330 hab. env. vers 1695, 551 en 1850, 434 en 1900, 521 en 1950, 1256 en 2000. Vestiges d'habitat du Néolithique et de l'âge du Bronze, tumulus de l'âge du Fer et villa près de Wiesen. La présence d'un prêtre est attestée en 1275. Au Moyen Age, il y eut des réunions de domaines avec la mayorie de Sempach. Les droits de patronage et de justice appartenaient aux Habsbourg en 1306. L'église et la basse justice furent incorporées à la chapellenie du château de Baden en 1393. Le prêtre, ou plus tard le curé, fut également seigneur justicier jusqu'en 1559. Après 1415, mais surtout après 1474, les VIII anciens cantons, maîtres du bailliage de Baden, exercèrent les droits de collature jusqu'en 1567, puis ce fut Lucerne seul. E. fit partie du bailliage habsbourgeois de Sempach en 1306, puis du Michelsamt lucernois après 1415 et finalement, au XVIe s., du Eiamt, partie du Michelsamt et circonscription fiscale (Steuerbrief) distincte depuis le XVIIe s. Appartenant à l'arrondissement judiciaire de Sempach depuis 1798, E. fut déclarée circonscription fiscale autonome, soit l'équivalent d'une commune, en 1819. La délimitation entre paroisse et commune fut réglée en 1730, puis entre 1807 et 1873 et une enclave de Sursee fut intégrée au nord. L'église Saint-Laurent a été rénovée en 1418, 1500 et 1807-1808. On pratiquait essentiellement une agriculture mixte (cultures et pâtures) et l'arboriculture fruitière à E., où le partage des forêts communes eut lieu en 1572 et l'enclosure de toutes les soles en 1586. Le curé Jost Ludwig Alois Schindler (1756-1793) y introduisit des réformes agraires. Jusqu'en 1765, E. fut une étape et un relais de poste sur la route de Bâle. En 2000, le secteur primaire représentait 13% des emplois et le tertiaire un peu moins de la moitié. Depuis la construction de la section Sursee-Emmen de l'autoroute A2 (percement du tunnel d'E. en 1981), la population s'accroît.


Bibliographie
MAH LU, 4, 1956, 196-201
– F. Glauser, J.J. Siegrist, Die Luzerner Pfarreien und Landvogteien, 1977, 132-133
– C. Meyer-Freuler, «Neuere Forschungen zur römischen Villa "Wiesen", Gemeinde Eich», in JHGL, 8, 1990, 35-47
– A. Ineichen, Innovative Bauern, 1996

Auteur(e): Waltraud Hörsch / AN