No 1

Eibel, Robert

naissance 7.6.1906 à Vevey, décès 26.5.1986 à Zurich, prot., de Krinau. Fils de Theobald, marchand de musique, et d'Amalia Zimmermann. ∞ 1933 Emma Frida Frischknecht. Enfance à Strasbourg. Etudes de droit à Zurich, doctorat en 1931. Secrétaire du parti radical de la ville de Zurich (1932-1935), de l'Association pour une monnaie saine (1935-1937). Directeur du Redressement national (1937-1942; membre du comité jusqu'en 1978). Chef du secrétariat d'état-major personnel du général Guisan pendant la Deuxième Guerre mondiale, E. fut l'un des initiateurs de la Ligue du Gothard. Secrétaire au nouvel Office de la promotion économique (1942-1946). Il ouvrit en 1947 un bureau de relations publiques (Büro Eibel, société anonyme en 1965 sous le nom de Public Relation und Werbe, vendu en 1980), qui s'occupait de la publicité de grandes firmes et organisait des campagnes politiques. En 1947, il fonda l'Association pour une libre information, qui publiait sous forme d'annonces, dans de nombreux organes de presse (jusqu'à soixante-neuf journaux, pour un tirage total de 2 millions d'exemplaires en 1979), une tribune intitulée Trumpf Buur en allemand et L'atout en français. Il y combattait toute espèce d'étatisme à coup de slogans simplificateurs. Défenseur ultralibéral de la liberté et de la propriété, il s'opposait assez fréquemment, dans sa lutte sans compromis contre la gauche et la mainmise de l'Etat, à son propre parti et à la majorité gouvernementale bourgeoise. Conseiller communal (exécutif) radical de la ville de Zurich (1962-1965). Conseiller national (1963-1975, président de la commission de gestion en 1971-1973).


Oeuvres
Wirtschaftspolitische Weichenstellungen, 1965
Wie verbessern wir das Verständnis für die freie Marktwirtschaft, 1969
Fonds d'archives
– Fonds, AfZ
Bibliographie
– J. Frischknecht et al., Die unheimlichen Patrioten, 61987
TA, 29.5.1986
NZZ, 30.5.1986
– C. Werner, Für Wirtschaft und Vaterland, 2000

Auteur(e): Ulrich Stauffacher / PM