17/07/2007 | communication | PDF | imprimer

Greppen

Comm. LU, distr. de Lucerne, sur le lac des Quatre-Cantons (rive est du bassin de Küssnacht), au pied du Rigi. 1259 Crepon. Env. 70 hab. en 1456, env. 200 vers 1695, 240 en 1798, 287 en 1850, 228 en 1900, 349 en 1950, 349 en 1980, 770 en 2000. Au Moyen Age, G. faisait probablement partie du domaine de Weggis, propriété de l'abbaye de Pfäfers. En 1306, les Habsbourg détenaient les haute et basse juridictions. Passé en 1406 à Lucerne avec le bailliage de Habsbourg, G. fait partie depuis 1798 du district de Lucerne; un poste de péage y fonctionna de 1765 à 1848. Au spirituel, le village releva de Weggis, puis fut érigé en paroisse (1799). Un bénéfice, dont la collation appartenait à la ville de Lucerne, fut fondé en 1634 pour le desservant de la chapelle (reconstruite dans les années 1480, puis en 1645-1647). Le pèlerinage de saint Wendelin fut en faveur surtout au XVIIe s. Le coutumier, remontant probablement à la fin du XIVe s. et complété en 1544, qualifie G. de domaine d'hommes libres relevant d'une seigneurie ecclésiastique et placés sous l'autorité d'un amman. L'élevage et l'économie alpestre, la pêche (G. disposait de droits de pêche), la construction et l'artisanat du bois constituaient jusqu'au XIXe s. les principales sources de revenus. On exploitait aussi des carrières de tuf. Un droit de taverne fut accordé en 1659. Au XIXe s., une bonne partie des châtaigneraies fut sacrifiée pour les besoins de l'élevage, tandis que se développait le tissage de la soie et du lin. L'industrie pharmaceutique est établie depuis 1985. Le développement touristique reste modéré. Depuis 1980 environ, la commune cherche à attirer de nouveaux habitants. Le centre de la localité est classé site d'importance nationale.


Bibliographie
MAH LU, 1, 1946, 299-309
– J. Muheim-Büeler, Wendelsglocken, 1974
– J. Muheim-Büeler, J. Studhalter, Greppen, 1997

Auteur(e): Waltraud Hörsch / LA