28/02/2006 | communication | PDF | imprimer

Ebikon (commune)

Comm. LU, distr. de Luzern-Land, comprenant le village-rue d'E. sur l'ancienne route cantonale Lucerne-Zurich, la fraction de Rathausen, la plus grande partie du Rotsee et le haut de la vallée du Ron. Fin du IXe s. marcha Abinchova. Env. 110 hab. en 1465, env. 300 vers 1695, 532 en 1798, 854 en 1850, 1287 en 1900, 2240 en 1930, 3007 en 1950, 7770 en 1970, 11 322 en 2000. La "marche d'E.", communauté de paysans libres et fief d'Empire, se forma vers 900. L'ancien bailliage regroupait les gens d'E. et du Rotsee. Le Rotsee et de nombreuses fermes appartenaient aux cisterciennes de Rathausen.

Le cimetière est cité pour la première fois en 1245, l'église en 1257. Celle-ci, rénovée en 1400 et en 1655, reconstruite en 1790 par Josef Singer, agrandie en 1926-1927, abrite le tombeau de l'ermite légendaire Diobald (XIVe s.), but de pèlerinage régional jusqu'à l'époque moderne. Mentionnée comme paroissiale en 1275, l'église n'était en réalité qu'une filiale de Saint-Léger à Lucerne. Elle ne fut érigée en paroisse qu'en 1875 (chapellenie fondée en 1518). Le temple protestant date de 1961.

E. se trouvait dans une zone d'habitat dispersé et d'agriculture mixte (cultures et herbages). Le partage des communaux intervint déjà en 1551 et la privatisation des forêts commença en 1577. Une teinturerie et usine de tissage de tapis fonctionna de 1868 à 1921, la fabrique d'enveloppes Bochsler dès 1921. Bien située sur les voies de communication, la commune s'industrialisa rapidement dès les années 1950. La fabrique d'ascenseurs et de moteurs électriques Schindler transféra son siège de Lucerne à E. en 1950-1957. Le commerce de denrées alimentaires en gros Hofer & Curti s'y installa en 1958, la branche automobile dans les années 1980 et des supermarchés à la fin des années 1990. Un premier plan de zones fut élaboré en 1957. Ayant renoncé en 1973 à prétendre au statut de ville, E. devint une commune résidentielle de l'agglomération lucernoise. En 2000, le secteur secondaire offrait plus des deux cinquièmes des emplois, le tertiaire un peu plus de la moitié. La ligne ferroviaire Zoug-Lucerne fut inaugurée en 1864, l'autoroute A14 en 1986. Le canton de Lucerne acheta en 1838 au couvent de Rathausen le domaine de Sedel, qui servit d'établissement pour les travaux forcés, puis de pénitencier cantonal de 1884 à 1975 (reconstruit en 1932-1934), le Seehof abritant la colonie pénitentiaire pour femmes (1893-1953). Une école hôtelière ouvrit ses portes dans les années 1930. Klara Rey fonda en 1931 une école privée et la communauté des prêtres pallottins le gymnase Saint-Clément (avec foyer pour apprentis) en 1932, qui tous deux existent encore.


Bibliographie
MAH LU, 1, 1946, 247-261
– F. Glauser, J.J. Siegrist, Die Luzerner Pfarreien und Landvogteien, 1977
– P. Bernhard et al., Ebikon, 1984
– M. Huber, R. Huber, Die Gemeinde Ebikon, 1950-1988, ms., 1988 (inst. géogr. de l'université de Berne)
– A. Ineichen, «Bäuerliche Verschuldung-Ebikon um 1690», in RSH, 42, 1992, 69-93
– A. Ineichen, Innovative Bauern, 1996
– P. Schnider, Fabrikindustrie zwischen Landwirtschaft und Tourismus, 1996

Auteur(e): Waltraud Hörsch / PM