01/04/2008 | communication | PDF | imprimer | 

Hämikon

Comm. LU, distr. de Hochdorf, sur le flanc ouest du Lindenberg. 924 Hamminchova. 304 hab. en 1678, 588 en 1850, 383 en 1900, 351 en 1950, 297 en 1960, 444 en 2000. Vers 1300, la haute justice était probablement exercée par l'Autriche. De 1425 à 1803, H. fit partie du bailliage de Hitzkirch dans les Freie Ämter, dont il relevait pour les haute et basse justices et avec lequel il passa au canton de Lucerne en 1803. Le village dépend de la paroisse de Hitzkirch et possède une chapelle depuis 1950. H. partagea avec Müswangen ses biens communaux jusqu'en 1739, la vaine pâture au-delà de cette date et le droit de cité. Les deux communes avaient aussi le même coutumier, rédigé en 1595. Elles échangèrent des terrains en 1364, 1375 et 1671. H. possède encore aujourd'hui deux enclaves sur le territoire de Müswangen (Hämiker Berg). La commanderie des chevaliers teutoniques de Hitzkirch figure parmi les anciens grands propriétaires. Entre 1694 et 1773 environ, les jésuites de Lucerne y possédaient des fermes et le droit d'auberge. Les seigneurs de Heidegg leur succédèrent. En 1786-1787, à l'instigation du bailli, la commune partagea une grande partie de ses communaux. Une filature de coton fut créée vers 1800 et le tressage de la paille fut introduit au XIXe s. Elevage, produits laitiers et cultures fruitières constituent les points forts de l'activité agricole. En 2002, les administrations communales de H., Hitzkirch, Müswangen, Sulz et Retschwil fusionnèrent (centre administratif de "Hitzkirch-Plus").


Bibliographie
MAH LU, 6, 1963, 92
– A. Ineichen, Innovative Bauern, 1996, 181

Auteur(e): Waltraud Hörsch / MBA