08/09/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Ballwil

Comm. LU, distr. de Hochdorf, comprenant, outre B. (924 Paldiwilare), les hameaux de Gerligen (1302), Gibelflüh (1184/1190), Mettenwil, Wald et Wissenwegen. B. se situe sur la route Lucerne-Hochdorf à l'entrée du Seetal. 1004 hab. en 1850, 770 en 1888, 805 en 1900, 1180 en 1950, 2112 en 2000. Habitat romain au domaine de Belletz. Après la bataille de Sempach, B. fut rattaché à Lucerne et fit partie jusqu'en 1798 du bailliage de Rothenburg. La paroisse médiévale de B. (église Sainte-Marguerite, mentionnée en 1275) se disloqua après l'extinction de la famille des seigneurs de B., ministériaux des Kibourg-Habsbourg qui détenaient le patronat, et fut réunie en 1454 à la prébende de la Sainte-Croix à Hochdorf; en 1678, la collation de la paroisse relevait de la famille Sonnenberg. Le sanctuaire bâti en 1711 fit place en 1847-1849 au premier édifice religieux de style historicisant du canton de Lucerne. Le passage de l'assolement triennal à une alternance plus intensive avec herbages était achevé au XVIIIe s. La commune, nommée d'après la circonscription fiscale (Steuerbrief) de B., succéda au début du XIXe s. à celle de Mettenwil. Depuis 1883, station sur la ligne du Seetal. Gravière. En 1990, 21% de la population active travaillait dans le secteur primaire.


Bibliographie
Beiträge zur Heimatkunde des Kantons Luzern, 2, 1946, 23-25
MAH LU, 6, 1963, 15-24

Auteur(e): Stefan Jäggi / CG