No 1

Piller, Joseph

naissance 31.7.1890 à Fribourg, décès 13.2.1954 à Fribourg, cath., de Bonnefontaine. Fils de Pierre-Athanase, fonctionnaire d'Etat, et d'Eugénie Clément. ∞ Marie-Anne Wassmer, fille d'Edouard, commerçant. Collège à Fribourg et Einsiedeln, licence en droit à Fribourg (1913), formation complémentaire à Paris et Munich. Brevet d'avocat (1918). Professeur extraordinaire (1919), puis ordinaire (1924) à l'université de Fribourg, P. enseigna notamment le droit public général et suisse. Il fut élu juge fédéral pour le parti conservateur en 1926. En 1933, il succéda à Ernest Perrier au Conseil d'Etat fribourgeois et reprit la direction de l'instruction publique. P. développa la faculté des sciences en créant les instituts de chimie, de botanique et d'anatomie et réalisa, non sans difficultés financières, les bâtiments de Miséricorde (lettres et droit, 1941), ce qui lui valut d'être considéré comme le second fondateur de l'université. Il soutint l'enseignement ménager et ramena l'école normale d'Hauterive à Fribourg. En 1946, en butte à des critiques pour son style autoritaire et aux intrigues des proches de Maxime Quartenoud et Pierre Glasson, il ne fut pas réélu et reprit ses activités à l'université. Conseiller aux Etats (1935-1946 et 1950-1954), il présida cette chambre (1945-1946), la commission fédérale des blés et devint membre du conseil d'administration des CFF. Partisan du corporatisme catholique, auquel il consacra deux publications (1932 et 1935), défenseur d'une vision chrétienne et fédéraliste de la Suisse (il s'opposa par exemple au Code pénal suisse), P. fut une figure importante des conservateurs fribourgeois. Admirateur et continuateur de Georges Python, P. fut soutenu par Jean-Marie Musy lors son accession au Conseil d'Etat en 1933, mais prit ensuite ses distances. Membre de la Société des étudiants suisses (1938). Major d'infanterie.


Bibliographie
Joseph Piller, 1890-1954, in memoriam, 1955
– N. Balmat, Le parti conservateur-catholique à Fribourg durant l'entre-deux-guerres, mém. lic. Fribourg, 2001

Auteur(e): Jean-Pierre Dorand