Wangenried

Comm. BE, distr. de Wangen, arrondissement administratif de Haute-Argovie. Village-rue avec des fermes foraines sur l'ancienne route Wangen an der Aare-Herzogenbuchsee. 894 Riete, 1356 Guoten Riede, jusqu'au XIXe s. Ried. 139 hab. en 1764, 415 en 1850, 332 en 1900, 381 en 1950, 382 en 2000. Vestige isolé de l'âge du Bronze au nord du village, restes de murs indéterminés de deux bâtiments attestés au Rolliwald. Au XIVe s., on distinguait entre Gutenried et Bösenried (le second disparaît ensuite). Au Moyen Age, le village, soumis à l'assolement triennal, partageait des pâturages avec Wangen et relevait des juridictions locales: du prieuré de Wangen pour la basse justice, des Kibourg et, dès 1407, du bailli bernois pour la haute justice. W. a toujours fait partie de la paroisse de Wangen. Dès le XIXe s., le travail à domicile s'orienta vers les localités industrialisées voisines; jusque dans les années 1950, on tissa des rubans pour les fabriques de Herzogenbuchsee et, jusque dans la décennie 1980, cousit des chemises pour les fabricants de textiles de Wangen. En 2000, 76% de la population active travaillaient à l'extérieur, principalement à Wangen, Herzogenbuchsee et Langenthal, ainsi que dans la région soleuroise; des lignes d'autobus relient W. à ces destinations. Le village a conservé sa structure rurale et artisanale (industrie du bois). La commune abrite la réserve naturelle de Mürgelibrunnen.


Bibliographie
– I. Meili-Rigert, Bauinventar der Gemeinde Wangenried, 2009

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / MBA