Ochlenberg

Comm. BE, distr. de Wangen. Vaste commune de montagne (500-800 m), située à l'ouest de la vallée de la Langeten, sans véritable noyau villageois, comprenant de nombreux hameaux et des fermes groupées ou isolées. 1612 Ochliberg. 666 hab. en 1764, 1093 en 1850, 914 en 1900, 839 en 1950, 641 en 2000. Au XIIIe s., les hameaux appartenaient au bailliage kibourgeois de Gutisberg; le terrier de 1261-1264 cite les fermes de Howart, Oschwand et Wäckerschwend. Au XIVe s., O. relevait probablement du bailliage kibourgeois d'Egerden (juridiction de Murgeten), avec lequel il passa à Berne en 1406 (basse justice de Bollodingen dans le bailliage de Wangen). Au spirituel, la commune fait partie de la paroisse de Herzogenbuchsee. La chapelle Sainte-Afre à Stauffenbach, attestée en 1275, devait être transformée en maladrerie après la Réforme, selon le vœu de la famille vom Stein (1530, en ruine en 1647). Les services religieux ont lieu dans les écoles de Neuhaus et Oschwand depuis 1945 (avec cimetières). Cette dernière dessert aussi Juchten-Loch (regroupement scolaire avec la commune de Seeberg). La Société d'utilité publique de Wäckerschwend, fondée en 1833, procéda à des améliorations dans le domaine de l'agriculture. Au début du XXIe s., O. était essentiellement une commune agricole.


Bibliographie
– K.H. Flatt, Die Errichtung der bernischen Landeshoheit über den Oberaargau, 1969

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / EVU