06/03/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Niederönz

Comm. BE, distr. de Wangen. Habitat dispersé le long de l'Önz, avec notamment Dörfli, Fluhacker et Wiese. 1246 Onza. 185 hab. en 1764, 435 en 1850, 446 en 1900, 574 en 1950, 1410 en 2000. Silex mésolithiques ou néolithiques au Önz-Zelgli, restes d'un établissement supposé romain au Önzberg. Le "Heidenstock", qui sert de grenier, pourrait être le vestige d'une petite ville ou d'un château fort ayant appartenu aux von Önz, ministériaux des Zähringen-Kibourg, puis des Habsbourg, attestés entre 1166 et 1346. La localité, fief des Zähringen, puis des Kibourg, relevait de la seigneurie judiciaire de Herzogenbuchsee, avec laquelle elle passa sous la domination bernoise en 1406. N. continua de dépendre de Herzogenbuchsee pour la basse justice (bailliage de Wangen), comme d'ailleurs au spirituel. A partir de 1720, N. et Oberönz eurent aussi dans cette localité leur école, transférée à Oberönz en 1757 et à N. en 1826; regroupement scolaire. Depuis les années 1950, le village de paysans et d'artisans s'est développé dans le sillage de Herzogenbuchsee, les deux communes se touchant dans la zone industrielle. De nouveaux quartiers ont été construits entre N. et Oberönz. Quelques entreprises (technique laser, mécanique de précision, dépôt de la centrale suisse de la laine indigène) et de l'artisanat (centre de Gärbi) fournissent les trois quarts des emplois.


Bibliographie
– K.H. Flatt, Die Errichtung der bernischen Landeshoheit über den Oberaargau, 1969
– M. Gerber, Bauinventar der Gemeinde Niederönz, 2006

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / VW