• <b>Georges Moeckli</b><br>Le politicien jurassien en 1954  © KEYSTONE/Photopress.

No 1

Moeckli, Georges

naissance 14.2.1889 à La Neuveville,décès 9.6.1974 à Delémont, prot., de Basadingen. Fils de Théodore ( -> 2). ∞ 1918 Dina Hortense Joray, fille de Victor-Adolphe, cultivateur. Scolarité à La Neuveville, école normale à Porrentruy. Instituteur (1907-1911). Etudes aux universités de Neuchâtel et de Berne (brevet d'enseignement secondaire). Maître d'allemand au progymnase de Delémont (1915-1938). Conseiller communal à Delémont (exécutif, 1921-1936), député au Grand Conseil bernois (1932-1935), conseiller national (1935-1938), membre du Conseil-exécutif bernois (1938-1954, Œuvres sociales et assistance, président de la délégation pour les affaires jurassiennes), conseiller aux Etats (1948-1959). Marqué par la misère sociale, durant et juste après la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle il servit comme officier, M. rejoignit les rangs des socialistes modérés. Membre (1919) et président (1926-1937) de la section du PS de Delémont, il fut aussi président et vice-président du parti socialiste jurassien (1940-1959). En 1925, il prit part à la fondation de l'Association pour la défense des intérêts du Jura, dont il fut secrétaire jusqu'en 1935. Premier élu socialiste au Conseil-exécutif, avec Robert Grimm, il s'intéressa principalement à l'assistance pendant la guerre et à l'introduction de l'AVS. En septembre 1947, le refus, par une majorité du Grand Conseil, de nommer M. à la Direction des travaux publics et des chemins de fer provoqua dans le Jura une vague de protestation à l'origine de la création du Mouvement séparatiste jurassien (affaire Moeckli). Quoiqu'il eût toujours adopté une attitude réservée face à la question jurassienne, M. devint ainsi, sans l'avoir voulu, le déclencheur de la crise. Après son mandat au gouvernement cantonal, il œuvra pour l'amélioration des transports dans le Jura.

<b>Georges Moeckli</b><br>Le politicien jurassien en 1954  © KEYSTONE/Photopress.<BR/>
Le politicien jurassien en 1954 © KEYSTONE/Photopress.
(...)


Bibliographie
– F. Kohler, Le Parti socialiste et la Question Jurassienne 1947-1974, 1979, 282
– F. Kohler, «Georges Moeckli: son chemin vers le socialisme», in Socialisme jurassien: d'Adhémar Schwitzguébel à Henri Parrat, 1985, 35-40
– F. Kohler, «Le témoignage posthume de Georges Moeckli», in Actes SJE, 1997, 105-125

Auteur(e): Peter Stettler / LA