Unterlangenegg

Comm. BE, distr. et arrondissement administratif de Thoune. Habitat dispersé dans une région vallonnée entre la vallée de la Zulg et celle de la Rotache, comprenant les hameaux de Kreuzweg, Bach (pour moitié), Zulgport, Allmend et le village de Schwarzenegg, dont la moitié est sur le territoire d'Oberlangenegg, ainsi que des fermes isolées. 1308 Langonegga. 501 hab. en 1764, 1220 en 1850, 982 en 1900, 972 en 1950, 927 en 2000. Au Moyen Age, la région faisait partie de la seigneurie de Heimberg, qui passa aux Kibourg au XIIIe s., puis à Berne en 1384 (juridiction libre de Steffisburg, bailliage de Thoune). Dès 1803, U. dépendit du bailliage (Oberamt), puis du district de Thoune. Au spirituel, le village passa de Steffisburg à la nouvelle paroisse de Schwarzenegg en 1693. U. et Oberlangenegg possédaient depuis le Moyen Age des droits d'usage dans les forêts seigneuriales appartenant aux Kibourg, puis à Berne, s'étendant d'Eriz jusqu'au Schallenberg; le canton de Berne décida leur liquidation, ce qui déclencha plusieurs procès entre 1847 et 1897. Au XVIIe s., des Tauner s'installèrent sur les communaux. Au début du XXIe s., les industries du bâtiment et du bois sont des sources de revenus, à côté de l'élevage et de l'industrie laitière. U. est le siège de l'école secondaire, créée en 1950 et gérée collectivement avec cinq communes voisines.


Bibliographie
– R. Walker, Bauinventar der Gemeinde Unterlangenegg, 2002
– A.-M. Dubler, «Die Region Thun-Oberhofen auf ihrem Weg in den bernischen Staat (1384-1803)», in BZGH, 66, 2004, 61-117

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / FP