Oberembrach

Comm. ZH, distr. de Bülach, O. releva d'Embrach jusqu'à sa création en 1809. Elle comprend le village éponyme (vallée supérieure du Wildbach), ainsi que les hameaux et domaines de Hausen, Madlikon, Mühlberg, Obermettmenstetten, Untermettmenstetten, Oberwagenburg, Unterwagenburg, Rotenfluh, Sonnenbühl, Stigen et Stürzikon. Augwil et Vordermarchlen ont été séparés d'O. et attribués à Lufingen en 1871. Jusqu'en 1927, Eigental, Hinterbänikon et Vorderbänikon faisaient aussi partie d'O., mais ils ont été rattachés à Kloten. Vers 1274 Obern-Emmerach. 843 hab. en 1850, 617 en 1900, 571 en 1950, 1001 en 1990, 990 en 2000.

Le toponyme de Steinmüri, ainsi que des monnaies romaines découvertes en 1597 signalent un habitat précoce. Des vestiges du château fort d'Untersal, mentionné de 1393 à 1524, sont encore visibles près d'Obermettmenstetten. Vers le hameau d'Unterwagenburg se trouvent les ruines du château de Wagenburg, qui passa des seigneurs de Wagenberg (mentionnés en 1263) aux seigneurs de Heidegg, puis fut abandonné après l'incendie de 1556. Le village relève de la paroisse d'Embrach depuis le Moyen Age. A cette époque, O. faisait en outre partie de la commune d'Embrach. Les paysans pratiquaient l'assolement triennal. En 1797, le juge et trésorier Jakob Bänninger fit édifier en bordure du village une grande ferme à colombages, la Rothaus. En 1822 se constituèrent deux communes, l'une comprenant le village (Zivilgemeinde), l'autre les fermes foraines (Hofzivilgemeinde). Cette dernière disparut en 1928, la première en 1971. Une école existe depuis 1750 environ, avec bâtiment dès 1835 (bâtiment "Zweigärten" ouvert en 1970); l'école d'Unterwagenburg (1848-1978) avait également ses locaux. En 2005, 46% des emplois de la commune étaient encore fournis par le secteur primaire.


Bibliographie
– W. Arber, Die Zürcher Landgemeinde Oberembrach, 1977
– W. Arber, Die Gemeinde Oberembrach, 1989
Geschichte der Gemeinde Embrach, 2 vol., 1994-1999
– I. Hermann, «Zürcher Weinland, Unterland und Limmattal», in Die Bauernhäuser des Kantons Zürich, 3, 1997, 313-316, 413

Auteur(e): Hans Baer / MBA