03/10/2016 | communication | PDF | imprimer | 

Amsoldingen (commune)

Comm. BE, distr. de Thoune, comprenant le village d'A. sur le lac d'A., des hameaux et des fermes; la paroisse recouvre en outre Höfen, Zwieselberg et Längenbühl. 1175 Ansoltingen. 328 hab. en 1764, 658 en 1850, 553 en 1900, 497 en 1910, 592 en 1950, 569 en 1980, 767 en 2000. Vestiges d'habitat (néolithique?) au Schmittmoos; tombes individuelles, dépôt d'armes et tumulus du Bronze au Bürgli. La collégiale Saint-Maurice, où l'on a retrouvé les vestiges d'une église de l'an 700 environ, fut construite au Xe/XIe s. avec des matériaux récupérés à Avenches. Cet édifice préroman bien conservé s'inscrit dans un ensemble remarquable comprenant château, bâtiments agricoles, moulin, cure, Stöckli et lavoir. Au Moyen Age, le chapitre collégial eut la haute main sur A., que Berne rattacha en 1528 au bailliage de Thoune pour la basse justice et, pour la haute, à la juridiction de Seftigen. En 1798, A. devint le chef-lieu du district d'Oberseftigen, puis fut incorporé à celui de Thoune en 1803. La construction de nouveaux quartiers dès 1985 (Riedli et Galgacher), où habitent de nombreux navetteurs travaillant pour la plupart à Thoune, a altéré le caractère originellement agricole et artisanal de la commune (28% dans le secteur primaire, 26% dans le secondaire en 1990).


Bibliographie
– G. von Büren, Amsoldingersee, 1937
Chronik der Gemeinden des Kantons Bern, 2, 1953
– W. Jacobsen et al., Vorromanische Kirchenbauten, 1991, 25 (suppl.)
– S. Rutishauser, Kirche Amsoldingen, 21992

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / WW