Schangnau

Comm. BE, distr. de Signau, arrondissement administratif de l'Emmental. Plus haute commune de la vallée de l'Emme, aux sources de la rivière, présentant un habitat dispersé avec le noyau de S. (933 m), le hameau de Wald, ainsi que des fermes dans la vallée et à Bumbach. 1306 Schoengowe. 645 hab. en 1764, 1074 en 1850, 990 en 1900, 1099 en 1950, 910 en 2000. Entre 1363 et 1389, les seigneurs de Sumiswald, ministériaux des Kibourg, vendirent leurs biens situés à S. La basse justice, les forêts domaniales et les droits de chasse furent acquis par Jost zum Wald, de S.; ses descendants les cédèrent à Berne en 1420 (bailliage de Trachselwald). En conflit au sujet des limites de leurs territoires, les villes de Lucerne et de Berne revendiquaient toutes deux la haute justice sur S.; l'accord frontalier de 1470 l'attribua définitivement à Berne. Au spirituel, S. et Marbach relevaient de Trub; la paroisse de Marbach-S. fut fondée en 1524. Après la Réforme (1536), une église fut construite à S. (rebâtie en 1618), qui fut érigé en paroisse en 1594. L'économie alpestre est attestée dès 1281 (Bubenalp). Au XVe s., de vastes défrichements de la forêt domaniale permirent de gagner de nouveaux alpages; grâce au succès des fromageries, ceux-ci passèrent aux mains de patriciens bernois qui les amodiaient à des vachers. Les exploitations de plaine s'étaient spécialisées dans la production de fourrage pour l'hivernage des troupeaux; le flottage du bois offrait des gains complémentaires. Après la première guerre de Villmergen, Berne autorisa la tenue d'un marché à S. (1656), pour faire contrepoids à celui d'Escholzmatt. La verrerie (concession de 1720) resta dans l'ombre de celles de l'Entlebuch. S. fut attribué au district helvétique de l'Oberemmental en 1798, puis à celui de Signau en 1803. Au XIXe s., la construction de routes vers Wiggen, Eggiwil (1876-1878) et par le Schallenberg favorisa l'accès au fond de la vallée; dès les années 1920, des autos postales relièrent S. à la station du chemin de fer Berne-Lucerne à Wiggen (1875). La coopérative agricole de Wiggen-Marbach-S. fut fondée en 1897. Elevage et production laitière restèrent prioritaires; en 2005, le secteur primaire fournissait plus de 53% des emplois, le secteur secondaire à peine 14%. Plusieurs auberges (dont celle de Kemmeribodenbad ouverte en 1835 au pied du Hohgant), des fromageries et le domaine skiable de Bumbach profitent du tourisme d'excursions.


Sources imprimées
SDS BE, II/8, 1991
Bibliographie
– F. Häusler, Das Emmental im Staate Bern bis 1798, 2 vol., 1958-1968
– F. Häusler, Die alten Dorfmärkte des Emmentals, 1986
– A. Dubler, F. Häusler, Aus der Geschichte des Grenzraumes Emmental-Entlebuch, 1992
– K. Zaugg, Bauinventar der Gemeinde Schangnau, 2005

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / EVU