26/11/2009 | communication | PDF | imprimer

Lufingen

Comm. ZH, distr. de Bülach, comprenant le village homonyme en amont d'Embrach et, depuis 1871, la localité d'Augwil. 1157 Luvingin. Env. 15 hab. (sans Augwil) en 1467, 148 en 1634, 259 en 1850, 332 (avec Augwil) en 1900, 343 en 1950, 1172 en 2000. Habitat romain à Heidenbrunnen, fortification non datée au Gelsberg. Au Moyen Age, L. relevait pour la haute justice du comté de Kyburg, qui passa à Zurich en 1424 et 1452. Exercée aux XIIIe et XIVe s. par les Wagenberg, ministériaux des Kibourg et des Habsbourg, la basse justice revint à l'abbaye de Saint-Blaise (Forêt-Noire) en 1451. Johann Heinrich Waser, bailli de Kyburg, l'acquit en 1647, empêchant ainsi qu'elle ne soit cédée à Winterthour; elle appartint ensuite à ses descendants, puis aux Bräm de 1697 jusqu'à sa vente à Zurich en 1765. Ses détenteurs successifs (Saint-Blaise, les Walser, les Bräm, Zurich) disposèrent aussi de la collation de l'église Sainte-Marguerite, mentionnée en 1157. Le pasteur résidait à Embrach jusqu'à la transformation en cure (1812-1815) du château, construit par les Waser en 1663. La nef de l'église actuelle remonte à 1842. Rattaché sous l'Ancien Régime à la circonscription d'Embrach du bailliage de Kyburg, L. devint une commune en 1798, attribuée au district de Bassersdorf, puis au bailliage de Bülach en 1803, à celui d'Embrach en 1814, au district de Bülach en 1831; on lui adjoignit en 1870-1871 Moosbrunnen et Hintermarchlen (détachés d'Embrach), Augwil et Vordermarchlen (détachés d'Oberembrach). Le filage à domicile occupait un tiers de la population en 1787. En dépit de l'aménagement de la route Kloten-Embrach (1841-1845), aucune nouvelle industrie ne s'établit à L. au XIXe s. Le moulin datant du Moyen Age et deux tuileries, qui fusionnèrent au XXe s., demeurèrent les principales industries. L. est desservi par la ligne d'autobus Kloten-Rorbas depuis 1933. La construction de maisons familiales, qui débuta dans les années 1960, entraîna une forte croissance, mais concentrée à Augwil.


Bibliographie
MAH ZH, 2, 1943, 62-65
– P. Corrodi, «Schloss Lufingen und seine früheren Besitzer», in Zürcher Chronik, 1963, 53-57

Auteur(e): Ueli Müller / AN