Niedermuhlern

Comm. BE, distr. de Seftigen, située sur le plateau du Längenberg et comprenant le village de N., les hameaux d'Oberblacken, Niederblacken, Bachmühle et Fallenbach, ainsi que des fermes isolées. 1241 Muolerrun. 347 hab. en 1764, 831 en 1850, 631 en 1900, 580 en 1950, 523 en 2000. Hache de l'âge du Bronze à Niederblacken, mur présumé romain à Sidenberg, sépultures à inhumation, d'époque indéterminée près de Fallenbach, du haut Moyen Age sur la butte de Sandacker. A partir du XIIIe s., des bourgeois de Berne (Bubenberg, Käsli, Isenhut) et des monastères (Münchenbuchsee, Frienisberg, Köniz) furent possessionnés à N. Les droits de seigneurie et de basse justice furent détenus par les Ritsch de Fribourg avant 1456, les Ringoltingen autour de 1456 et les Zehender en 1557. Vers 1600, la basse justice échut à Berne, qui la fit administrer par l'avoyer au sein du tribunal de la ville. Au spirituel, N. releva de la paroisse de Belp jusqu'en 1699, puis de celle de Zimmerwald. L'observatoire astronomique d'Uecht, fondé en 1951 par Willy Schaerer, ingénieur et industriel, fut utilisé entre 1968 et 1988 par l'université de Berne qui y installa une tour pour les observations solaires. Au début du XXIe s., N. reste un village agricole comptant quelques artisans. N. est desservi par la ligne de car postal Berne-Riggisberg.


Bibliographie
– W. Steiner, Die Kirche von Zimmerwald, 1958 (21987)
– F. Brönimann, Wie entstand unsere Gemeinde?, [1988-1989]
– H. Schneeberger, Bauinventar der Gemeinde Niedermuhlern, 2000

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / VW