Hedingen

Comm. ZH, distr. d'Affoltern, dans le Knonaueramt, comprenant le village de H., les hameaux de Fromoos et d'Ismatt ainsi que des fermes isolées. 1116 Hedingen. 24 feux en 1467, 448 hab. en 1634, 689 en 1689, 992 en 1850, 807 en 1888, 849 en 1900, 1138 en 1950, 1840 en 1960, 2190 en 1990, 2991 en 2000.

Vestiges d'habitat romain près de Kreuzrain. Un château, mentionné dans une copie de document de 1298 et disparu entre 1388 et 1503, formait avec l'église le noyau primitif de H. En 1116, l'église dépendait du couvent de Pfäfers; avant 1275, elle fut desservie par un prêtre séculier. Fromoos était une colonie de défrichement. Un inventaire des biens du couvent de Pfäfers (1340) permet de conclure que ce dernier administrait ses possessions éparses dans le Knonaueramt depuis H. La haute justice relevait du Freiamt, puis échut à Zurich en 1415, et la basse justice dépendait du couvent de Pfäfers qui exerçait ses droits par l'intermédiaire d'un mayor et bailli. En 1383, le château fort et les droits de seigneurie échurent à des Glaronais et, à la fin du XIVe s., à des Zurichois, parmi lesquels Felix Trüber en 1388. En 1495, Pfäfers vendit ses droits féodaux sur le bailliage ainsi que le patronage au chapitre de Saint-Léger à Lucerne. Cependant, la ville de Zurich força ce dernier à lui rétrocéder les droits séculiers pour la somme de 250 florins. Quant aux fiefs proprement dits (le château fort et la seigneurie avec la basse juridiction), Zurich les acquit en 1503 des héritiers de Heinrich von Jestetten. Le village fut ensuite rattaché au bailliage zurichois de Knonau (1512). La ville de Zurich prit possession des droits de collation par le biais d'un échange (1531). L'accès à la bourgeoisie fut réglementé en 1595. Lors de la crise de la fin du XVIIe s., le mouvement d'émigration vers le Brandebourg fut initié par des habitants de H., au nombre de septante-sept sur les quelque deux cents personnes qui quittèrent le Knonaueramt.

L'industrie à domicile était très répandue. En 1787, 569 personnes vivaient de la filature du coton, dont 176 de façon saisonnière seulement. En 1850, 179 habitants travaillaient dans le secteur primaire contre 251 dans l'industrie textile. La fabrique de soieries Edwin Näf, filiale de l'entreprise familiale Johann Rudolf Näf (Kappel am Albis), fut fondée en 1883, agrandie d'un nouvel entrepôt en 1941, fermée en 1955. Route carrossable et service des diligences en 1827, bureau de poste en 1841, station de chemin de fer en 1864. La forêt communale (200 ha env.) fut vendue en 1834 à une corporation encore existante et les communaux partagés entre les ayant droit en 1857. Remaniement parcellaire et amélioration foncière de 1960 à 1968. En 1907, une association communale fut fondée, qui se chargeait, entre autres, de proposer des candidats aux élections jusqu'à la naissance des partis cantonaux en 1919. En 1938, la commune fit l'acquisition de l'étang du moulin, transformé en piscine en 1945. Implantation de quelques industries dans les années 1960. Aujourd'hui, H. est une commune à forte concentration urbaine dans la zone d'attraction de Zurich, où travaillaient, en 2000, trois quarts environ de sa population active.


Sources imprimées
SDS ZH, ms., StAZ
– F. Perret, éd., Urkundenbuch der südlichen Teile des Kantons St. Gallen, 1961-
Bibliographie
Gemeindebüchlein Hedingen, 1964
– F. Wendler, Knonaueramt, 1987

Auteur(e): Martin Illi / VW