No 3

Addor, Jules Henri

naissance 21.9.1894 à La Lance (comm. Concise), décès 17.12.1953 à Lausanne, prot., de Vuitebœuf. Fils de Henri Emmanuel et de Louise Porret; orphelin de père à 4 ans. ∞ Aline Mülchi. Brevet d'instituteur en 1914. A. enseigna à Morcles jusqu'en 1918. Il entreprit des études à Neuchâtel et, durant ses vacances, à La Sorbonne. Licencié ès mathématiques à Neuchâtel en 1921. Maître au collège d'Yverdon (1922-1927) et à l'école normale de Lausanne (1928-1937). Auteur de manuels scolaires. Conseiller communal (législatif) radical (dès 1934), syndic de Lausanne (1938-1945), député (1940-1945) au Grand Conseil, conseiller national (1943-1947), non réélu. Accusé d'être le père d'un enfant naturel, il porta plainte pour diffamation en 1940 et obtint gain de cause. Accusé à tort dans une affaire immobilière défavorable à la commune, il comparut à nouveau devant le tribunal. Non condamné, il ne fut toutefois réhabilité qu'en 1953. Colonel.


Fonds d'archives
– Dossier ATS, ACV

Auteur(e): Gilbert Marion