Mottu

Famille genevoise originaire d'Yvoire (Haute-Savoie), dont l'ancêtre, Jacques, s'établit à Genève vers 1597 lors de la recatholicisation du Chablais. Sous l'Ancien Régime, les M. ont le statut de natif. Ils sont meuniers, bouchers, puis monteurs de boîtes de montres, tel Etienne, natif de la quatrième génération, reçu bourgeois en 1771. Avant la révolution genevoise, certains M., soutenus par Voltaire, luttèrent pour les droits des natifs. Aux XIXe et XXe s., la famille donna à la cité des hommes politiques, des marchands, un artiste peintre (Luc-Henri, 1815-1859), des pasteurs (Henry Auguste, 1877-1934, modérateur de la Compagnie des pasteurs en 1924), un organiste compositeur (Alexandre, -> 1), des médecins, des ingénieurs, des entrepreneurs et des notaires.


Bibliographie
– L. Buscarlet, éd., Les Mottu d'Yvoire, 1997 (avec généal.)

Auteur(e): Henry Mottu