No 1

Terroux, Elisabeth

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 25.7.1759 à Genève, décès 1822 à Genève, de Genève. Fille d'Abraham, horloger, et d'Elisabeth Martin. ∞ David-Benjamin Bourgeois. Formation de portraitiste-miniaturiste auprès de Jean-François Favre, dans l'atelier que celui-ci partagea dès 1775 avec Jacques Thouron. Le talent de la jeune artiste ne passa pas inaperçu et son œuvre fut reconnue par la critique de l'époque. T. exposa ses travaux à Genève en 1789. Le succès qu'elle rencontra jusqu'en Russie l'incita à se rendre à Saint-Pétersbourg, où elle s'installa pour travailler. L'expérience qu'elle avait acquise auprès de son père, peintre sur émail, son don pour restituer minutieusement les détails et saisir la profondeur de l'âme humaine contribuent à la qualité exceptionnelle de ses miniatures. Le Musée de l'horlogerie à Genève et le Musée Briner et Kern à Winterthour conservent de ses œuvres.


Bibliographie
– B. Stadler, Die Bildnisminiaturen der Sammlung Jakob Briner Winterthur, 1986
DBAS, 1031
L'horlogerie à Genève, cat. expo. Genève, 2011, 109, 111, 119

Auteur(e): Thomas Freivogel / CAP