13/09/2016 | communication | PDF | imprimer | 

Belpberg

Ancienne commune BE, district de Seftigen, arrondissement administratif de Berne-Mittelland, partie de la commune de Belp depuis 2012. Située sur la colline homonyme entre l'Aar et la Gürbe, dans la ceinture verte de la ville de Berne, la commune comprend des hameaux (notamment Linden, Oberhäusern, Hofstetten, une partie de Heitern) et des fermes isolées; elle fait partie de la paroisse de Belp. 229 hab. en 1764, 501 en 1850, 439 en 1900, 433 en 1950, 373 en 2000. Monnaies celtes et romaines à la Hofmatt, habitat médiéval au Wiler, peut-être un château fort au Schleif. Basse justice et droit de dîme passèrent au milieu du XIVe s. des seigneurs de Belp-Montagny à des patriciens bernois (Greyerz, von Holz). Le territoire revint plus tard à la seigneurie de Belp, elle aussi tombée aux mains de patriciens bernois. Sur le Chutzen se trouvait un important signal d'alarme. Une route carrossable n'atteignit la commune qu'en 1853, par l'ouest; un car circula dès 1929. Ecole primaire à Oberhäusern (les écoliers de Heitern vont à Toffen). B. fait partie des groupements scolaire secondaire et hospitalier de Belp. Agriculture et élevage dominent (68% des personnes actives en 1990). Avant la fusion avec Belp, l'administration communale se trouvait à Linden.


Bibliographie
B.-Längenberg-Gurnigel, 1986

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / PM