No 2

Mesmer, Franz Anton

naissance 23.5.1734 à Iznang (près de Radolfzell, Wurtemberg), décès 5.3.1815 à Meersburg, cath. Fils d'Anton, forestier épiscopal, et de Maria Ursula Michel. ∞ Maria Anna Posch, née Eulenschenk. Collège jésuite de Constance, douze ans d'études à Dillingen, Ingolstadt et Vienne (droit, mathématique, physique, médecine). M. développa et pratiqua avec succès, à Vienne, puis à Paris, la méthode du magnétisme animal ou mesmérisme (transmission des forces curatives bioénergétiques entre patients). La Révolution française obligea le favori du roi qu'il était à se réfugier en Suisse, dont il devint citoyen et où il vécut de nombreuses années, notamment à Frauenfeld. Sa méthode fut vivement discutée parmi les médecins suisses. M. vécut à Meersburg dès 1812. Il fut l'objet d'une reconnaissance tardive quand fut inaugurée une chaire de magnétisme à Berlin, en 1817. M. fut l'un des médecins les plus connus, mais aussi l'un des plus contestés de son siècle. Son enseignement rayonna également en Suisse.


Bibliographie
– B. Milt, Franz Anton Mesmer und seine Beziehungen zur Schweiz, 1952
– J. Thuillier, Franz Anton Mesmer ou l'extase magnétique, 1988

Auteur(e): Hanspeter Seiler / OME