• <b>Charles Monnard</b><br>A sa table de travail vers 1855, photographie de Paul Vionnet (Musée de l'Elysée, Lausanne, Collection iconographique vaudoise).

No 1

Monnard, Charles

naissance 17.1.1790 à Berne, décès 13.1.1865 à Bonn, prot., de Daillens. Fils de Pierre, cafetier, et de Madeleine Glaus. ∞ 1816 à Bonn Caroline von Scheibler, fille de Johann Christian, d'une famille de drapiers de Montjoie (auj. Monschau, Eifel). Etudes de théologie à Lausanne, consécration en 1814. Précepteur à Paris (1813-1816), professeur de littérature française à l'académie de Lausanne (1816-1845), recteur (1834-1836, 1839-1841). Correspondant du Globe de Paris (1824), rédacteur du Nouvelliste vaudois (1824-1833) et du Courrier suisse (1840-1845). Député libéral au Grand Conseil (1828-1844, président en 1835, 1837 et 1843), constituant en 1831, député à la Diète fédérale (1832, 1833 et 1838). Ses positions lors des polémiques religieuses de 1829 valurent à M., qui défendait la liberté d'enseignement et des cultes, la suspension de ses fonctions de professeur durant une année. Destitué de son poste en 1845, devenu pasteur à Montreux, il démissionna en novembre 1845 de son ministère par solidarité envers ses confrères. Il occupa de 1847 à sa mort la chaire de littérature et de langues romanes à Bonn. Traducteur de l'Histoire de la nation suisse (1823) de Heinrich Zschokke et de l'Histoire de la Confédération suisse de Jean de Muller (1837-1840), il fut avec Louis Vulliemin l'un des continuateurs de celle-ci, chargé de traiter la période de 1715 à 1815. Dans ses cinq volumes (1842-1851, trad. all. 1847-1853), il fit de la liberté le principe de l'histoire de la Suisse. Partisan avec Alexandre Vinet de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, lié avec Alexis de Tocqueville. Cofondateur de la Société d'étudiants de Belles-Lettres (1806), du Cercle littéraire (1819), de la Société suisse d'histoire (1841). Docteur honoris causa des universités de Bâle (1829) et Berne (1835). Légion d'honneur (1863).

<b>Charles Monnard</b><br>A sa table de travail vers 1855, photographie de Paul Vionnet (Musée de l'Elysée, Lausanne, Collection iconographique vaudoise).<BR/>
A sa table de travail vers 1855, photographie de Paul Vionnet (Musée de l'Elysée, Lausanne, Collection iconographique vaudoise).
(...)


Fonds d'archives
– Fonds, ACV et BCUL
Bibliographie
– R. Bray, «Tocqueville et Charles Monnard», in Mélanges Charles Gilliard, éd. L. Junod, S. Stelling-Michaud, 1944, 606-615
– S. Stelling-Michaud, «Sismondi et les historiens suisses», in RSH, 21, 1971, surtout 289-291
– Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 2, 593-599
Professeurs Académie Lausanne, 429-432

Auteur(e): Louis Polla