Höri

Comm. ZH, distr. de Bülach, comprenant les localités d'Oberhöri et Niederhöri à l'ouest de la Glatt, ainsi qu'Endhöri (autrefois Ennethöri) à l'est. 1149 Hoerein. Environ 55 hab. en 1467, 257 en 1634, 355 en 1790, 574 en 1850, 515 en 1900, 471 en 1941, 569 en 1950, 2103 en 1970, 2300 en 2000. Les droits de basse justice sur le domaine Kuechel à Endhöri appartinrent au couvent de Rüti de 1329 jusqu'à sa suppresssion en 1525, puis à Zurich. Ceux sur Niederhöri passèrent des Habsbourg à Zurich en 1424. Bernhard Gradner, successeur des barons de Tengen, dut céder ceux sur Oberhöri à Zurich en 1476. Zurich reprit des Habsbourg la haute justice sur les trois villages en 1424. Tandis qu'Oberhöri et Niederhöri, qui se trouvaient à l'ouest de la Glatt, étaient attribués au bailliage du Neuamt, Endhöri fut restitué aux Habsbourg avec le comté de Kyburg en 1442, puis redevint zurichois en 1452 (bailliage de Kyburg; transfert au Neuamt en 1667/1689). Au spirituel, H. relevait de Bülach. Les trois villages avaient chacun leur terroir assolé, mais exploitaient ensemble les communaux, ce qui aboutit à la formation d'une communauté villageoise unique à l'époque moderne. Le coutumier date de la seconde moitié du XVIe s. L'accès à la bourgeoisie fut limité en 1525 et 1560. Du XVe au XVIIIe s., des querelles éclatèrent à maintes reprises avec Neerach et Ried sur l'usage du marais de Neerach, actuellement réserve naturelle. La commune, fondée en 1798, fut finalement attribuée au district de Bülach en 1831. Sise à l'écart des grandes voies de communication, privée de station lors de la construction du tronçon Oerlikon-Bülach des Chemins de fer du Nord-Est (1865), elle resta essentiellement agricole jusqu'au XIXe s. (elle abrita cependant une filature à Oberhöri de 1835 à 1892). Elle sortit d'une longue période de stagnation grâce au développement de l'aéroport de Kloten, dans les années 1950 et surtout 1960, lequel, avant de l'amener à prendre des mesures contre le bruit grandissant des avions, entraîna une forte activité dans la construction. H. fut alors absorbé par l'agglomération zurichoise. Depuis l'ouverture de l'autoroute Kloten-Bülach (1969), l'industrie s'est emparée d'une zone à l'est d'Endhöri.


Bibliographie
– P. Nussberger, E. Schneiter, Bezirkschroniken des Kantons Zürich, 5, 1962, 81-82
– H. Kläui et al., Aus der Geschichte der Gemeinde Höri, 1992
– T. Weibel, Historische Kurzbeschreibungen der Siedlungen im Neuamt, 1995, 19-21

Auteur(e): Ueli Müller / WW