Sapaudia

Nom gaulois (Sapa-uidia, le "pays des sapins") de la région attribuée en 443 par Aetius aux Burgondes après leur défaite. La localisation de la S. (Sabaudia, Saboia, d'où dérive Savoie), attestée entre la fin du IVe et le début du VIe s., est controversée. Selon des études récentes, elle correspondait à la partie méridionale de la province de Maxima Sequanorum et englobait le territoire des cités de Genève (jusqu'au confluent de l'Ain et du Rhône), de Nyon et d'Avenches-Windisch, ainsi que le bassin de l'Aar jusqu'au Rhin. Yverdon (Eburodunum Sapaudiae), mentionné dans la Notitia Dignitatum (425/455) comme station du préfet de la flotte des nautoniers (praefectus barcarorum), en faisait partie.


Bibliographie
– J. Favrod, Hist. politique du Royaume burgonde (443-534), 1997
– X. Delamarre, Dict. de la langue gauloise, 2003
– R. Kaiser, Die Burgunder, 2004
– Ch. Bonnet et al., Province ecclésiastique de Besançon (Maxima Sequanorum), 2007

Auteur(e): Regula Frei-Stolba