07/09/2006 | communication | PDF | imprimer

Gsteig

Comm. BE, distr. de Saanen, dans une cuvette de la vallée supérieure de la Sarine, comprenant les villages-rues de G. et Feutersoey, ainsi que des fermes isolées. 1312 Chastelet, 1453 Steig, ancien nom franç. Châtelet. 627 habitants en 1764, 706 en 1850, 802 en 1900, 739 en 1950, 911 en 2000. A une date inconnue, un hameau fut détruit par un éboulement à Ussers Gründ. Un château mentionné en 1458 (vestiges de murailles) surveillait l'accès aux cols du Pillon et du Sanetsch. Sur le plan politique, G. dépendait de Saanen. L'église Saint-Théodule, consacrée en 1453 comme filiale de Saanen, fut érigée en paroisse après 1500. Berne introduisit la Réforme en 1556. Outre les activités traditionnelles comme l'économie alpestre (marché au bétail dès 1727) et l'industrie du bois, le tourisme se développa sous l'influence de Gstaad à partir de 1900 (hôtellerie, maisons de vacances). On skie sur le glacier des Diablerets même en été (accès par téléphérique); les cascades dites Burgfälle, le lac d'Arnon et la réserve naturelle de l'Oldenhorn constituent des buts d'excursion. Plus de la moitié de la population active travaille hors de la commune, surtout à Gstaad.


Bibliographie
– A. von Grünigen, Saanenland - Sonnenland, 1974
– H.-P. Ryser, Bauinventar der Gemeinde Gsteig, 1997

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / ABI