No 1

Goegg, Amand

naissance 7.4.1820 à Renchen (Bade), décès 21.7.1897 à Renchen, Allemand, bourgeois d'honneur de Genève. Fils d'Ignaz, commerçant. ∞ 1856/1857 Marie Pouchoulin ( -> 2). Etudes de sciences caméralistes. Fonctionnaire du grand-duché de Bade. En 1848-1849, l'échec de la Révolution qui l'avait vu devenir ministre des finances et membre du gouvernement provisoire le fit se réfugier en Suisse (à Zurich et à Genève); il en fut expulsé d'abord en 1849, puis en 1854. Vivant jusqu'en 1856 à Paris, à Londres et aux Etats-Unis, il participa aux projets de révolution des émigrés. En 1856, il fonda une fabrique de miroirs à Genève. Amnistié en 1862, il prit la direction d'une verrerie à Offenburg (Bade). En 1866, il revint à Genève comme gérant d'une firme londonienne; il prit part aux activités de l'Association culturelle des ouvriers allemands de Genève, fut membre du comité de la Zentralisation, organisation faîtière des associations ouvrières allemandes (1869) et corédacteur du Felleisen. Cofondateur (1867) et membre du comité central de la Ligue internationale de la paix et de la liberté. Organisateur, avec d'autres, de la grève genevoise des ouvriers du bâtiment (1868). Il fit entre 1872 et 1882 des voyages d'étude et des tournées de conférences en Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu'en Australie, puis retourna à Renchen en 1883.


Bibliographie
– I. Dinkelacker, «Amand Goegg 1820-1897», in Um Renchen und Grimmelshausen, 1976, 149-235 (avec liste des œuvres)
– K. Urner, Die Deutschen in der Schweiz, 1976

Auteur(e): Markus Bürgi / DVU