Betty Bossi

Emmi Creola-Maag inventa dans les années 1950 une maîtresse ménagère imaginaire nommée B. Dès 1956, l'entreprise Astra, huiles et graisses alimentaires, publia la Betty Bossi Post, feuille gratuite d'information des consommateurs. En 1972, celle-ci se transforma en Betty Bossi Fachzeitschrift für modernes Kochen und Haushalten, traduite désormais en français (Journal Betty Bossi pour la cuisine moderne et le ménage). Le tirage en 2005 était pour les deux éditions de 900 000 exemplaires, vendus essentiellement par abonnement; le journal s'appelle depuis 1993 Betty Bossi. Le premier livre de recettes parut en 1973; depuis lors deux à trois ouvrages sortent de presse chaque année. L'entreprise vend aussi des ustensiles de cuisine et de ménage et a ouvert une école. Les éditions Betty Bossi SA furent fondées en 1977 par le groupe Unilever et reprises par Ringier en 1995. Leur chiffre d'affaires s'élevait en 1999 à 65 millions de francs. Depuis novembre 2001, Ringier et le grand distributeur Coop sont propriétaires par moitié de B. Livres de recettes largement diffusés et autres produits à succès continuent d'influencer les ménages suisses.


Bibliographie
– H.U. Michel Firmengeschichte SAIS/ASTRA, 1991
– A. Kuhn «Das Feinmaleins», in Das Magazin, 1993, no 13
TA, 7.9.2000

Auteur(e): Markus Lischer / WW