11/04/2013 | communication | PDF | imprimer | 
No 8

Schlumpf, Leon

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 3.2.1925 à Felsberg,décès 7.7.2012 à Coire, prot., de Mönchaltorf, bourgeois d'honneur de Felsberg (1964). Fils de Jakob, commerçant, et de Magdalena Brunold. ∞ 1953 Trudi (Gertrud) Rupp, de Trin. Ecole cantonale de Coire, études de droit à Zurich (doctorat en 1951). S. ouvre une étude d'avocat à Coire en 1951. Député démocrate au Grand Conseil grison (1955-1965, président en 1964). Landamman du cercle de Trin (1959-1963). Conseiller d'Etat (1966-1974, Intérieur et économie publique), S. s'est battu pour l'équilibre social (aide aux paysans de montagne, équilibre financier). Conseiller national (1967-1974), conseiller aux Etats (1974-1979), il fait partie de différentes commissions importantes, comme celle d'experts pour la révision totale de la Constitution fédérale. Surveillant fédéral des prix (1974-1978). S. est, en 1971, l'un des architectes de la fondation de l'UDC. En 1979, élu au premier tour conseiller fédéral, il reprend le Département des transports et de l'énergie. En 1983, le peuple refuse de le suivre dans la promotion du nucléaire comme alternative au pétrole et rejette un nouvel article sur l'énergie. Celui qu'on a appelé le "père du tunnel de la Vereina" vise, avec Rail 2000, à améliorer la capacité concurrentielle du chemin de fer face à la route sans abandonner l'achèvement du réseau autoroutier. La politique des transports qu'il imagine sera refusée en votation populaire sous son successeur Adolf Ogi. Après un vain combat contre les radios privées comme Radio 24, il crée avec l'article sur la radio et la télévision les bases pour une cohabitation entre la SSR et les médias électroniques privés. Président de la Confédération en 1984. En 1987, S., qui passait pour un praticien solide et visionnaire, se retire brusquement à la surprise générale. Il ne reprend aucune fonction officielle sinon la présidence de Pro Infirmis. Sous le pseudonyme de Rätus Telena, le jeune S. avait été un musicien populaire connu.


Oeuvres
Surveillance des prix 1973-1978, 1979 (all. 1979)
Medien, Energie, Verkehr, 1988
Reminiszenzen, 1997
Bibliographie
Leon Schlumpf, 1984
– Altermatt, Conseil fédéral, 575-580
Die Südostschweiz, 3.2.2005

Auteur(e): Adolf Collenberg / OME