No 8

Aubert, Pierre

naissance 3.3.1927 à La Chaux-de-Fonds,décès 8.6.2016, prot., de Savagnier. Fils de Jules-Alfred, avocat et notaire, et de Susanne-Henriette Erni. ∞ Anne-Lise Borel, fille de Paul-Henri-Léon, agent d'assurances, et de Marie-Anne Calame. Après le gymnase (latin-langues vivantes) à La Chaux-de-Fonds, A. obtient sa licence en droit à l'université de Neuchâtel, puis son brevet d'avocat. Il pratique le barreau de 1952 à 1977. Président du conseil de l'université de Neuchâtel (1971-1977). Conseiller général socialiste de La Chaux-de-Fonds (législatif, 1960-1968). Député au Grand Conseil neuchâtelois (1961-1975; président en 1969). Conseiller aux Etats (1971-1977). Elu conseiller fédéral le 7 décembre 1977, il dirige le Département politique (dit des affaires étrangères dès 1979) de 1978 à sa démission en 1987. Il y prône une politique ouverte et généreuse, fondée sur la neutralité active (solidarité, disponibilité et universalité), déjà préconisée par ses prédécesseurs Max Petitpierre et Pierre Graber. Il se rend en Afrique noire, en Amérique latine, au Proche-Orient et en Extrême-Orient, développe l'engagement de la Suisse en faveur des droits de l'homme, fait campagne pour l'entrée de la Suisse à l'ONU, refusée par le peuple en 1986. En 1983 et 1987, il est président de la Confédération. De 1974 à 1977, il est membre de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe à Strasbourg où il est rapporteur général de la Commission politique. De mai à novembre 1981, il préside le Comité des ministres du Conseil de l'Europe. Grand-officier de la Légion d'honneur et grand-croix de l'ordre du Mérite de la République italienne. Il a aussi présidé la section des Montagnes neuchâteloises du Touring Club suisse et assumé la vice-présidence du comité central de l'Association Suisse-Israël.


Bibliographie
– Altermatt, Conseil fédéral, 569-574

Auteur(e): Eric-André Klauser