• <b>Fritz Honegger</b><br>Le président de la Confédération, en compagnie du pape Jean-Paul II, en juin 1982  © KEYSTONE/Archive. Lors de la visite pastorale du pape aux organisations internationales à Genève, les deux hommes signent le livre d'or de l'aéroport de Cointrin.

No 9

Honegger, Fritz

naissance 25.7.1917 à Hauptwil, décès 4.3.1999 à Zurich, prot., de Fischenthal. Fils de Fritz Otto, industriel du textile. ∞ Lucienne Jacot. Ecole réale supérieure, puis études d'économie politique à Zurich (doctorat). Secrétaire de la Chambre suisse de l'horlogerie à La Chaux-de-Fonds (1942), puis de l'Association zurichoise de l'industrie de la soie (1944), directeur de la Chambre de commerce de Zurich (1961), où H. devint une autorité dans les milieux économiques et financiers. Radical depuis ses études, il présida le parti suisse de 1974 à 1978. Député au Grand Conseil zurichois (1957-1975), président de la commune de Rüschlikon (1958-1966), conseiller aux Etats (1967-1977). Lorsque Ernst Brugger démissionna, H. fut considéré comme un successeur approprié. Il fut élu sans peine au Conseil fédéral le 7 décembre 1977, au premier tour de scrutin, alors qu'il n'avait nullement brigué cette charge, l'ayant même refusée en 1969. Il fut un conseiller fédéral calme, désireux d'entente, qualité politique qu'il avait déjà manifestée aux Etats. Il s'opposa à la production frénétique de nouvelles lois. Pendant toute la durée de sa charge (1978-1982, président de la Confédération en 1982), le Département fédéral de l'économie publique ne produisit que trois grandes lois: sur les cartels, la formation professionnelle et l'assurance chômage. Peu enclin aux voyages à l'étranger, H. se rendit pourtant en Chine en 1979 pour promouvoir les exportations suisses. Il accordait peu de poids aux contacts avec la presse et aux discours officiels. Son but était de répandre la paix et la confiance. H. excella surtout dans les commissions où il passait pour un négociateur honnête et où il réussit à résoudre les conflits d'intérêts les plus inconciliables. Colonel en 1963. Zofingien. Membre de nombreux conseils d'administration (Crédit suisse, Elektrowatt, Sulzer, Zschokke, NZZ, Rentenanstalt) et de diverses œuvres caritatives (Fondation Pestalozzi, Aide sportive suisse) après son retrait du Conseil fédéral.

<b>Fritz Honegger</b><br>Le président de la Confédération, en compagnie du pape Jean-Paul II, en juin 1982  © KEYSTONE/Archive.<BR/>Lors de la visite pastorale du pape aux organisations internationales à Genève, les deux hommes signent le livre d'or de l'aéroport de Cointrin.<BR/>
Le président de la Confédération, en compagnie du pape Jean-Paul II, en juin 1982 © KEYSTONE/Archive.
(...)


Bibliographie
– Altermatt, Conseil fédéral, 563-568
NZZ, 5.3.1999

Auteur(e): Sigmund Widmer / WW