• <b>Nello Celio</b><br>Réception à Airolo en décembre 1971, à l'occasion de son élection à la présidence de la Confédération (Archivio di Stato del Cantone Ticino, Fondo Liliana Holländer).

No 2

Celio, Nello

naissance 12.2.1914 à Quinto, décès 29.12.1995 à Berne, cath., de Quinto. Fils de Romeo et de Margherita Ciossi; très tôt orphelin de père, C. fut élevé par sa mère, institutrice. ∞ Gisella Cattaneo. Elève au collège des salésiens de Balerna et à l'école cantonale de commerce de Bellinzone. C. étudia le droit à Bâle et à Berne, où il obtint sa licence en 1937, puis ouvrit une étude de notaire à Faido. En 1941, il fut nommé secrétaire au Département de l'intérieur du canton du Tessin et, en 1944, procureur public du Sopraceneri. Libéral-radical, il succéda à Emilio Forni au Conseil d'Etat en 1946 où il dirigea les Travaux publics et le Département militaire. Au gouvernement, C. réalisa avec Brenno Galli "l'entente de gauche", coalition formée en 1947 par les libéraux-radicaux et les socialistes. Il s'occupa aussi de politique énergétique, jouant un rôle important dans la création de centrales électriques au val Maggia et au val Blenio, mais s'attirant des critiques pour ses liens avec des sociétés hydro-électriques transalpines. En 1959, C. quitta le Conseil d'Etat avec Galli. Il présida le parti libéral-radical tessinois (1946-1947), puis le parti radical suisse (1960-1964). Elu au Conseil national en 1963, il remplaça en 1966 le Vaudois Paul Chaudet au Conseil fédéral; il dirigea d'abord le Département militaire, puis dès 1968, celui des finances et des douanes. Avec son collègue Ernst Brugger, il parvint, grâce à une politique de contrôle des dépenses publiques et de hausse des impôts, à faire face aux problèmes créés par la surchauffe économique qui caractérisa ces années. C. fut président de la Confédération en 1972; il démissionna du Conseil fédéral à la fin de 1973. Il abandonna tout mandat public, mais conserva des activités économiques et politiques privées. Capitaine à l'armée.

<b>Nello Celio</b><br>Réception à Airolo en décembre 1971, à l'occasion de son élection à la présidence de la Confédération (Archivio di Stato del Cantone Ticino, Fondo Liliana Holländer).<BR/>
Réception à Airolo en décembre 1971, à l'occasion de son élection à la présidence de la Confédération (Archivio di Stato del Cantone Ticino, Fondo Liliana Holländer).
(...)


Oeuvres
– A. Matt, éd., Démocratie en marche: discours 1967-1971, 1972
Bibliographie
– Altermatt, Conseil fédéral, 523-527
Corriere del Ticino, 30.12.1995

Auteur(e): Fabrizio Panzera / LT