No 2

Holenstein, Thomas

naissance 7.2.1896 à Saint-Gall, décès 31.10.1962 à Muralto, cath., de Bütschwil. Fils de Thomas ( -> 1). ∞ Anna Harden, de Karlskrona (Suède). En 1920, au terme de ses études de droit à Berne, H. entra dans le cabinet d'avocat de son père à Saint-Gall. Conseiller communal (législatif) de cette ville en 1927, président du mouvement des jeunes conservateurs du canton (1930-1935), député au Grand Conseil saint-gallois (1936-1954). Conseiller national (1937-1954, président en 1952), membre de la commission de gestion et de celle des pleins pouvoirs, H. apparut au Parlement comme un fédéraliste antiétatique convaincu. Il présida le groupe conservateur catholique de l'Assemblée fédérale de 1942 jusqu'à son élection au Conseil fédéral, le 16 décembre 1954. Premier conseiller fédéral conservateur issu d'un canton dans lequel ce parti n'était pas dominant, il fut aussi le premier démocrate-chrétien à diriger le Département de l'économie publique (1955-1959), où il s'occupa surtout de commerce extérieur et de politique agricole. En 1958, la Suisse adhéra provisoirement à l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT). La création de la CEE, fondée au même moment, incita le Conseil fédéral à s'engager pour l'association des Etats hors CEE dans une zone de libre-échange (AELE). La haute conjoncture dont bénéficia toute l'Europe, un climat sociopolitique serein et la finalité incontestée de la politique agricole facilitèrent la tâche de H., qui fut aussi président de la Confédération en 1958.Très affecté dans sa santé, il annonça le 20 novembre 1959 son retrait du Conseil fédéral.


Fonds d'archives
– Fonds, Archiv der Katholischen Administration, Saint-Gall
Bibliographie
– Altermatt, Conseil fédéral, 463-466

Auteur(e): Markus Rohner / EVU