No 7

Stierlin, Robert

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 9.10.1926 à Toulouse, décès 16.5.1969 à Chavannes-des-Bois, de Winterthour et Schaffhouse. Fils de Charles-Robert, dessinateur industriel, et de Marie Monod. ∞ 1949 Frieda Marbacher, fille de Jules, maçon. Ecoles à Genève, collège moderne, apprentissage en mécanique (1942-1946). Contremaître chez Derendinger, puis employé au CERN (1955), S. y devient chef de l'atelier de mécanique. A 20 ans, il construit un avion léger, le Pou-du-ciel. Dès 1948, il s'intéresse à la construction d'hélicoptère individuel, monoplace, bipale, et améliore le principe des rotors à "barre gyroscopique". S. crée cinq appareils distincts dotés d'innovations (trois sont immatriculés). Deux sont primés en France en 1954 (Merlin) et en 1965 (hélicoptère de loisir peu onéreux, exposé au Musée des transports à Lucerne). S. travaille aussi en partenariat avec l'école d'ingénieurs de Genève pour créer l'un de ses appareils. Son dernier modèle (biplace) causera son décès.


Bibliographie
– J.-C. Cailliez, «Robert Stierlin, pionnier suisse de l'hélicoptère», in Helico revue, 43, 1999, 56-59; 44, 2000, 52-55; 45, 2000, 51-53

Auteur(e): Jean-Claude Cailliez