No 2

Frossard, Benjamin-Sigismond

naissance 23.8.1754 à Nyon, décès 3.1.1830 à Montauban (Midi-Pyrénées), prot., de Moudon et Nyon. Fils de Gabriel, justicier de la ville de Nyon, et de Jeanne-Françoise Ronzel. ∞ 1785 Marianne Amélie Drouin, fille de Paul-Etienne, entrepreneur de la manufacture royale de drap de Sedan. Collège à Lausanne (1768), études de théologie à Genève (1771). Consacré en 1777. Docteur en théologie de l'université d'Oxford (1785). Pasteur à Deux-Ponts (Palatinat), en Appenzell (1778-1780) et à Lyon (1780-1803). Professeur de morale à l'école centrale de Clermont-Ferrand vers 1794. Premier doyen de la faculté de théologie protestante de Montauban (1810), où il préside le consistoire et enseigne la morale en 1815, F. est destitué de ses fonctions pastorales et décanales tout en conservant son professorat. Il fait campagne contre la traite des Noirs. Auteur de plusieurs ouvrages, dont La cause des esclaves nègres et des habitants de la Guinée (1789, 21978).


Bibliographie
Livre du Recteur, 3, 371
– R. Blanc, Un pasteur du temps des Lumières, 2000

Auteur(e): Louis Polla