Innertkirchen

Commune BE, district de l'Oberhasli, arrondissement administratif d'Interlaken-Oberhasli, comprenant Gadmen depuis 2014. Cette vaste commune montagnarde (121 km2, 238 avec Gadmen) est située en fond de vallée à l'embouchure de l'Urbachwasser et de la Gadmerwasser dans l'Aar. Au sud-ouest elle comprend la vallée de l'Urbach avec le glacier de Gauli et un territoire de haute montagne dans le massif du Wetterhorn, au nord-est l'entrée du Gadmental et le Gental avec l'Engstlenalp, et au nord-ouest les remparts du Kirchet avec un segment des gorges de l'Aar. La commune d'I. fut créée en 1834 à partir des communautés (Bäuerten) de Grund, Bottigen, Wyler-Schattseite, Wyler-Sonnseite et Äppigen. Innert dem Kirchen/Kirchet. 656 hab. en 1764, 1375 en 1850, 1438 en 1880, 1105 en 1900, 1194 en 1950, 1230 en 1960, 936 en 2000.

Le lieudit Grund fut habité à l'époque romaine (monnaies); à Wyler (auberge Tännler), des vestiges de murs romains pourraient indiquer un relais (mutatio ou mansio). Au Moyen Age, les communautés partagèrent le sort du bailliage impérial du Hasli passé à Berne en 1334. Au bas Moyen Age, les domaines de seigneurs de l'extérieur (Ringgenberg, Seftigen, Bubenberg, Scharnachtal) passèrent progressivement aux Bäuerten, qui faisaient partie de la paroisse de Meiringen. Avec Gadmen et Guttannen, dont les églises servirent de lieu de culte, elles furent incorporées à la paroisse de Hasle im Grund (1713). Lorsque Gadmen et Guttannen furent érigées en paroisses (1816), les communautés revinrent à Meiringen. Un diaconat fut créé à Grund en 1835. La paroisse d'I. vit le jour en 1860. Le centre communal fut construit près de l'église érigée au Hof (Grund) en 1840. L'économie alpestre et l'élevage (commerce de bovins, de chevaux, de fromage), pratiqués dans les fermes villageoises de la vallée, dans les pâturages privés de moyenne altitude ou dans les alpages communautaires, constituèrent les principales sources de revenus jusqu'au XXe s. Souvent, les communautés paysannes (gmein pursami lüt) affirmaient leurs droits lors de conflits avec les voisins (les droits des Sept villages dans le Gental en 1406). Elles réglaient l'exploitation des alpages, la remue et les dates de l'estivage (règlement de la Bäuert de Grund en 1562). Dès 1834, la commune d'I. assuma progressivement les tâches publiques des Bäuerten (auj. communautés de propriétaires).

Les communautés (Bäuerten) d'Innertkirchen vers 1783
BäuertVillageNombre de maisons
GrundBrügg32
 Winkel15
 Unterstock15
BottigenBottigen14
 im Hofpinte, cure
ÄppigenÄppigen3
Wyler SonnseiteWyler15
 Mühletal7
Wyler Schattseite fermes isolées

Sources:Auteur

Depuis le Moyen Age, la communauté de Grund possède des alpages et des forêts dans la vallée de l'Urbach (ruines sur la Mattenalp, peut-être des cabanes médiévales d'une seule pièce), celle de Bottigen sur la Blattenalp, celle de Wyler-Schattseite sur la Speicherbergalp et celle de Wyler-Sonnseite sur la Färrichalp. Les droits de pâture dans le Gental et sur l'Engstlenalp (coopératives) appartiennent à des particuliers et aux Bäuerten. Au bas Moyen Age, les habitants du Hasli avaient des droits d'alpage sur la Tannalp, ceux d'Unterwald (l'abbaye d'Engelberg notamment) sur l'Engstlenalp, mais ils furent éliminés dès le XVe s. La frontière avec Unterwald fut délimitée définitivement en 1828-1829.

Les gens du pays trouvaient des gains accessoires comme muletiers dans le cadre du trafic des cols et comme bûcherons pour les mines. Le trafic commercial empruntait les chemins muletiers, qui partaient du relais à Grund (actuelle maison de commune) pour atteindre le col du Grimsel et celui du Susten, moins fréquenté; des chemins locaux menaient également au col du Joch. Des routes carrossables furent aménagées au XIXe s.: Meiringen-I.-Gadmen-Susten (dès 1814), I.-Guttannen-Grimsel (dès 1873), I.-Engstlenalp (dès 1957, sans atteindre le col du Joch).

Le minerai de fer fut exploité à Mühletal du XVIe au début du XIXe s. Cette industrie sidérurgique était inféodée par Berne à des gens de l'extérieur. On trouvait un haut fourneau, un martinet, une scierie et des habitations pour le personnel (une maison pour mineurs est conservée à Wyler). L'exploitation excessive des forêts de montagne provoqua des inondations et des avalanches au grand dam des alpages. Dès 1800, la population, en augmentation, connut une pauvreté croissante. Le travail à domicile (tissage à la main, sculpture sur bois) était peu rentable, et de nombreuses familles émigrèrent en Amérique.

La construction d'une centrale électrique par les Forces motrices de l'Oberhasli SA (fondées en 1925), ayant leur siège et leur usine à I., créa de nouvelles sources de gains. Le chemin de fer Meiringen-I. que l'entreprise fit construire en 1926 stimula aussi le tourisme, qui, au début du XXIe s., est surtout de passage. Des cars postaux assurent le transport public des personnes et des marchandises durant toute l'année jusqu'à Guttannen et Gadmen, et en été celui des randonneurs par les cols du Grimsel et du Susten, et à l'Engstlenalp. A côté de l'industrie du bois, du bâtiment et du métal, les Forces motrices constituent l'employeur le plus important. L'agriculture n'est plus qu'un gagne-pain accessoire; cependant, les fromageries d'alpage sont devenues une attraction pour les touristes.


Bibliographie
– G. Kurz, Ch. Lerch, Geschichte der Landschaft Hasli, éd. A. Würgler, 1979
– U. Schneeberger, Bauinventar der Gemeinde Innertkirchen, 2004

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / EVU