No 4

Kaiser, Edmond

naissance 2.1.1914 à Paris, décès 4.3.2000 à Coimbatore (Inde), isr., d'origine française, de Mathod (1960) et Lausanne (1972). Fils de Maure, représentant, et de Louise Chostmann, remariée à Armand K. (1931), commerçant à Lausanne et oncle de K. ∞ 1) Elisabeth Burnod, fille de Félix, instituteur, 2) Lucienne Reymond (décès1969), cantatrice, fille de Samuel. Formation d'employé de bureau. Séjour linguistique en Allemagne (1932-1933). Au front (1940), puis résistant (1943-1945), K. est accusé de trahison sous l'Occupation et emprisonné pendant un mois avant d'être innocenté (1947). En 1948, il s'installe à Lausanne avec sa famille. La mort accidentelle de son fils à l'âge de 2 ans (1941), son expérience de l'injustice, son dévouement pour l'innocence meurtrie le conduisent à l'action: il fonde Terre des hommes en 1960, en faveur des enfants victimes de la faim et de l'exploitation, puis crée Sentinelle (1980), organisation destinée à lutter contre les mutilations sexuelles et la prostitution enfantine, mais aussi à porter secours aux enfants atteints de noma. Egalement poète et écrivain, K. est l'auteur du Mémorial d'une poupée (1951, 21985) et de La marche aux enfants (1979, 21989).


Bibliographie
Plans-fixes, [vidéo], 1980
– Ch. Gallaz, Entretiens avec Edmond Kaiser, 1998

Auteur(e): Fabienne Taric Zumsteg