• <b>Virgile Rossel</b><br>Portrait photographique réalisé vers 1895 par l'atelier  d'Arnold Wicky  à Berne (Musée historique de Lausanne). La photographie, probablement de l'époque où il était professeur à l'université de Berne, comporte une signature autographe.

No 6

Rossel, Virgile

naissance 19.3.1858 à Tramelan, décès 29.5.1933 à Lausanne, prot., de Tramelan. Fils de Julien, paysan et maire, et d'Elise Vuilleumier. ∞ Hortense Houriet, fille d'Henri-Louis, notaire. Maturité littéraire à Porrentruy, études de droit à Leipzig, Strasbourg, Berne (doctorat en 1879) et Paris. Ayant obtenu son brevet d'avocat, R. ouvrit une étude à Courtelary (1881). Professeur extraordinaire de droit français à l'université de Berne (1883-1912, recteur en 1894 et 1908). Juge au Tribunal fédéral (1912-1932, président en 1929-1930) au sein de la IIe cour civile. Secrétaire français de la Constituante bernoise (1883-1884), conseiller national radical (1896-1912, président en 1910). R. a joué un rôle éminent dans le développement et la mise en œuvre du droit suisse. Soucieux de fortifier le sentiment national, R. s'attela à l'unification du droit, tout d'abord avec la publication d'un Manuel du droit civil de la Suisse romande (1886), puis du Manuel du droit fédéral des obligations (1892). Collaborateur d'Eugen Huber, R. fut l'un des principaux rédacteurs du Code civil suisse, dont il fut le rapporteur francophone auprès de l'Assemblée fédérale lors de son adoption en 1907. Il rédigea avec Fritz Henri Mentha le Manuel du droit civil suisse (3 vol., 1908-1912) et élabora enfin une édition annotée du Code civil et du Code des obligations (1912).

<b>Virgile Rossel</b><br>Portrait photographique réalisé vers 1895 par l'atelier  d'Arnold Wicky  à Berne (Musée historique de Lausanne).<BR/>La photographie, probablement de l'époque où il était professeur à l'université de Berne, comporte une signature autographe.<BR/>
Portrait photographique réalisé vers 1895 par l'atelier d'Arnold Wicky à Berne (Musée historique de Lausanne).
(...)

R. mena en outre une carrière littéraire féconde dans tous les genres, qui fait de lui une figure marquante des lettres romandes. Historien et critique, il publia notamment une Histoire du Jura bernois (1914) et une Histoire littéraire de la Suisse romande (2 vol., 1889-1891). Il apparut comme pionnier des études francophones avec son Histoire de la littérature française hors de la France (1895). Poète et romancier, il est l'auteur de dix recueils de poésie, où il se rattache volontiers aux thèmes helvétiques, de treize romans et quatre nouvelles, qui se caractérisent par une peinture peu complaisante des mœurs politiques. Il fut aussi parolier, entre autres pour Joseph Bovet. Doctorat honoris causa de l'université de Genève (1909).


Fonds d'archives
– Fonds, ARCJ
Sources imprimées
– J. Rossel, Journal de mon père, Virgile Rossel (1858-1933), 2009
Bibliographie
Intervalles, 2008, no 81 (avec bibliogr. et liste des œuvres)

Auteur(e): Anne Beuchat-Bessire, Catherine Krüttli