No 2

Sommaruga, Simonetta

naissance 14.5.1960 à Sins, de Lugano et Eggiwil. Fille de Marco, chef d'atelier de la Lonza, et de Maria Theresia Keel. ∞ Lukas Hartmann (pseudonyme de Hans-Rudolf Lehmann), écrivain. Maturité à Immensee (1980), formation de pianiste au conservatoire de Lucerne (1980-1983), perfectionnement en Californie et à Rome. Concertiste et professeur au conservatoire et à l'école normale de Fribourg (1985-1994). Etudes de langues et littératures anglaises et romanes (sans diplôme) à Fribourg (1988-1991), parallèlement activité dans le foyer Solidarité Femmes de la ville. Directrice (dès 1993), puis présidente (2008-2010) de la Fondation pour la protection des consommateurs, membre (1996), puis présidente (2008-2010) du conseil de fondation de Swissaid. Membre socialiste de l'exécutif de Köniz (1997-2005), conseillère nationale (1999-2003) et aux Etats (2003-2010), élue au Conseil fédéral en 2010 (Justice et police). S. a acquis sa notoriété nationale dans la défense des consommateurs. Pragmatique, elle cherche des solutions acceptables pour une majorité, au-delà des partis. Elle plaide pour davantage de marché et moins de limitations idéologiques, pour un Etat dynamique, pour plus de responsabilité individuelle et pour un droit des étrangers efficace mais équitable, visant une meilleure intégration. Après la publication du manifeste du Gurten (2001), qui devait déclencher un débat interne dans le PS sur son repositionnement comme parti du peuple, elle est entrée en conflit avec son aile gauche et avec les syndicats. Lors de la crise financière de 2008-2009, elle a critiqué les pratiques des grandes banques et, dans les discussions sur les importations parallèles et le génie génétique, celles de l'industrie pharmaceutique. S. soutient l'entrée de la Suisse dans l'Union européenne.


Oeuvres
– avec R.H. Strahm, Für eine moderne Schweiz: ein praktischer Reformplan, 2005
Bibliographie
Bilanz, 30.7.2010

Auteur(e): Peter Stettler / FP