25/05/2012 | communication | PDF | imprimer | 
No 3

Rubattel, Rodolphe

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 4.9.1896 à Villarzel,décès 18.10.1961 à Pully, prot., de Villarzel. Fils d'Ernest ( -> 1). Neveu d'Ernest Chuard. ∞ 1926 Marthe Moulin, fille de Charles-Henri, poêlier. Etudes de droit à Lausanne (1915-1919), doctorat (1921). En 1920, R. entama une carrière journalistique. Directeur de la Feuille d'Avis de Montreux, puis rédacteur en chef de la Tribune de Lausanne (1921-1924) et de la Feuille d'Avis de Lausanne (1925-1930). En 1927, il se rallia au corporatisme, même s'il se distança nettement, dès le début, des expériences totalitaires italiennes et allemandes. De 1928 à 1930, il enseigna le droit à l'école cantonale d'agriculture de Marcelin (comm. Morges). Directeur de La Revue, quotidien officiel du radicalisme vaudois (1932-1939), et vice-président du parti radical cantonal (dès 1932). Député au Grand Conseil (1933-1939). Directeur de l'hôpital cantonal (1939-1944). Conseiller d'Etat (Département de l'agriculture, de l'industrie et du commerce, 1945-1947). Elu au Conseil fédéral, au premier tour, en 1947, comme successeur de Walther Stampfli. Chef du Département de l'économie publique (1948-1954), R. œuvra au rétablissement de la stabilité économique et monétaire de la Suisse, en luttant notamment contre l'inflation, et assura ainsi la sortie du pays de l'économie de guerre. Même s'il réduisit en partie la protection accordée jusqu'alors au secteur agricole, il ne contesta jamais le bien-fondé de certaines interventions étatiques dans le domaine économique. Président de la Confédération en 1954, il démissionna pour raison de santé à la fin de l'année. R. consacra la fin de sa vie à l'étude de différents problèmes politiques et sociaux (le rôle des groupes d'intérêts, la situation des ouvriers-paysans, celle de la jeunesse romande). Major (1938). Helvétien.


Bibliographie
– Altermatt, Conseil fédéral, 437-441

Auteur(e): Boris Anelli