World Jewish Congress (WJC)

Principalement issu du Comité des délégations juives créé en 1919, le World Jewish Congress, en français Congrès juif mondial, fut fondé en 1936 à Genève sous le signe de la solidarité avec les juifs persécutés dans l'Allemagne nazie, de la lutte contre l'antisémitisme en Europe, de l'oppression des juifs en Union soviétique et de la revendication d'une politique sociale et migratoire juive (Judaïsme). Lors de sa constitution, en présence de 208 délégués provenant de trente-deux pays, le rabbin Stephen Samuel Wise fut élu président de l'exécutif et Nahum Goldmann à la tête du comité administratif. Le Congrès disposait d'un secrétariat permanent (dirigé par Gerhart Riegner) à Genève, siège de la Société des Nations; le Suisse Paul Guggenheim y œuvra comme conseiller juridique. De 1940 à 1945, le Relief Committee for the War-Stricken Jewish Population, présidé par Alfred Silberschein, travailla comme organisation d'entraide du Congrès à Genève. Le Congrès, dont le siège central fut déplacé de Paris à New York en 1940, fit connaître au monde libre la politique d'extermination menée dans les pays européens sous domination nazie. Après 1945, il s'engagea pour la Déclaration universelle des droits de l'homme de l'ONU, la lutte contre le racisme et la restitution des biens juifs spoliés. Il mena des actions en faveur des juifs dans les Etats communistes et arabes et chercha le dialogue avec le Vatican et des représentants de l'islam. Un bureau de liaison avec l'ONU existe encore à Genève. Dans les années 1990, le WJC, mandaté par la World Jewish Restitution Organization, conduisit les négociations avec des associations économiques suisses sur la question des fonds en déshérence des victimes du nazisme. En 2004, une affaire de détournement de fonds ébranla brièvement la confiance de la Fédération suisse des communautés israélites dans le WJC.


Sources imprimées
Protocole du Premier Congrès Juif Mondial, 1936
Bibliographie
Unity in Dispersion: a History of the World Jewish Congress, 1948
– D. Afoumado, «Le Congrès juif mondial face à l'antisémitisme nazi, 1936-1940», in Revue d'hist. de la Shoah, 179, 2003, 190-207
– C. Fink, Defending the Rights of Others, 2004
Enzyklopädie jüdischer Geschichte und Kultur, 2, 2012, 411-417

Auteur(e): Jacques Picard / MBA