Reutigen

Comm. BE, distr. du Niedersimmental, arrondissement administratif de Thoune, comprenant le village de R. ainsi que les hameaux de Hani et d'Allmi, s'étageant du versant nord-est du Stockhorn au-delà de la plaine jusqu'à la Kander. Vers 1300 Rötingen. 338 hab. en 1764, 798 en 1850, 739 en 1900, 886 en 1950, 909 en 2000. Partie de la seigneurie de Strättligen, R. échut aux seigneurs de Burgistein vers 1308, avant de passer entre différentes mains. Les Bubenberg et les Schütz vendirent leurs droits à Berne (respectivement avant 1486 et en 1494), qui subordonna R. à Seftigen pour les affaires militaires et au châtelain de Wimmis pour les affaires judiciaires. L'ancienne chapelle de pèlerinage dédiée à la Vierge (mentionnée en 1330, bâtie au XIIe s., avec des peintures murales des XIVe-XVe s.) est dotée d'un ossuaire. Annexe de Wimmis, desservie par un chapelain dès 1412, elle devint paroissiale en 1474. Le patronage revint à Berne (1479), qui lui rattacha Niederstocken et Oberstocken (1485). La commune fut attribuée au district du Niedersimmental en 1803. Au XXe s., la petite industrie vint compléter les sources traditionnelles de revenu (agriculture, sylviculture, économie alpestre). Au début du XXIe s., une part importante de la population active travaille à Thoune, Spiez et Berne. En 2005, le secteur primaire offrait 30% et le tertiaire 50% des emplois.


Bibliographie
Simmentaler Heimatbuch, 1938
– V. Stähli, Kirche Reutigen, Kanton Bern, 21991
– E. Wetli, Bauinventar der Gemeinde Reutigen, 2006

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / VW