No 27

Vogt, William

naissance 29.4.1859 à Plainpalais (auj. comm. Genève), décès 17.7.1918 à Vandœuvres, sans confession, de Plainpalais. Fils de Carl ( -> 5). Célibataire. Collège à Genève. Séjours en Allemagne et à Paris. V. fit partie des radicaux genevois qui déposèrent un recours à Berne après les élections fédérales de 1893, qui avaient vu l'échec du parti. A la suite de l'intervention de Gustave Ador, Adrien Lachenal et d'autres, le recours fut retiré dans une perspective de sauvegarde de l'intérêt des partis. Cette affaire poussa V. à s'engager dans une lutte contre les francs-maçons et les protestants (Le péril maçonnique en Suisse, 1901). Député du parti des Libertins, fondé par lui-même (en référence à un parti opposé à Calvin au XVIe s.), au Grand Conseil genevois (1898-1902). Homme de lettres et pamphlétaire, V. est l'auteur du journal satirique La Goutte (1893-1898). Antimilitariste.


Oeuvres
La vie d'un homme: Carl Vogt, 1896
Bibliographie
– F. Ruchon, Hist. politique de la République de Genève, 2 vol., 1953
– M. Betancourt, William Vogt et les francs-maçons, mém. lic. Genève, 1986

Auteur(e): Sarah Scholl