No 2

Richter, Jean-Louis

naissance 24.10.1769 à Genève, décès 23.12.1840 à Paris, prot., de Genève. Fils de Jean Jost, maître graveur, et de Françoise Nicolarde Pellaton. Célibataire. Dans l'armée française dès 1792, R. commence sa carrière comme capitaine de dragons de la légion des Allobroges et participe à la plupart des campagnes du Consulat et de l'Empire. Chef d'escadron (1798), major (1803), colonel (1806), général de brigade (1811). Il est commandant supérieur à Longwy (Lorraine) pendant les Cent-Jours, puis commande le département de la Moselle en 1815. R. est maintenu à ce poste par Louis XVIII. Lieutenant de roi (première classe) à Metz en 1817. Admis à la retraite en 1827 avec le grade de lieutenant-général, il est replacé en 1831, au cadre de réserve, comme maréchal de camp jusqu'en 1832. Baron d'Empire en 1808 et commandeur de la Légion d'honneur en 1825.


Bibliographie
– G. Six, Dict. biogr. des généraux et amiraux français de la Révolution et de l'Empire, 2, 1934, 370

Auteur(e): Jacques Barrelet