No 1

Obereit, Jakob Hermann

naissance 2.12.1725 à Arbon,décès 2.2.1798 à Iéna, prot. Fils de Ludwig Oberreit, administrateur de l'office des rentes de Lindau (lac de Constance), et d'Ursula Loser. ∞ 1776 Catharina Helena (?) Rietmeier. Déménagement à Lindau en 1732. Apprentissage de chirurgien à Arbon (1740-1743), études de médecine à Halle et Berlin (dès 1746). Médecin à Lindau dès 1750. Membre de l'Académie bavaroise des sciences (1763), Christoph Martin Wieland lui décerna le titre de docteur ès lettres en 1769. O. sillonna la Suisse (dès 1776) et l'Allemagne (dès 1781). Il séjourna à Iéna en 1785, fut philosophe de la cour et du cabinet à Meiningen (Saxe) de 1786 à 1790 et revint à Iéna en 1791. En 1755, O. découvrit à Hohenems le manuscrit C du Chant des Nibelungen et le communiqua à Johann Jakob Bodmer; celui-ci ne le mentionna toutefois pas lors de la publication du texte. Son ennemi littéraire fut Johann Georg Zimmermann.


Bibliographie
– J. Bellot, éd., Lebensbilder aus dem Bayerischen Schwaben, 13, 1986, 199-217
NDB, 19, 382-383
– M.-G. Dehrmann, Produktive Einsamkeit, 2002

Auteur(e): Werner Dobras / UG