Cahiers du Rhône

Revue culturelle fondée en mars 1942 et dirigée par Albert Béguin jusqu'à sa mort en 1957, disparue en 1958. Durant la guerre, les Cahiers jouent un rôle important pour l'édition romande et, de manière parfois clandestine, pour l'édition française muselée par le fascisme et le pétainisme. Entre 1942 et 1945, la revue est résolument tournée vers la France occupée: Paul Eluard y publie notamment son poème Liberté, Louis Aragon Les yeux d'Elsa et de nombreux écrivains et artistes de renom en sont les collaborateurs réguliers. Les Cahiers, qui comprennent trois séries (rouge, blanche et bleue, comme le drapeau français), ont été édités dès 1942 par Hermann Hauser (la Baconnière, Neuchâtel).


Fonds d'archives
– Fonds Albert Béguin, BVCF
– Fonds censure E-4450, AFS
Bibliographie
– F. Frey-Béguin, Les Cahiers du Rhône, "refuge de la pensée libre", cat. expo. La Chaux-de-Fonds, 1993
– O. Cariguel, Les Cahiers du Rhône dans la guerre (1941-1945), 1999

Auteur(e): Pierre Chessex