No 1

Hentsch, Henri

naissance 17.2.1761 à Genève, décès 14.8.1835 à Neuilly-sur-Seine (Ile-de-France), prot., naturalisé genevois (1792), bourgeois de Netstal (1794). Fils de Benjamin-Gottlob, pasteur et précepteur, et de Marie-Charlotte Delaporte. ∞ 1) 1785 Louise Cardoini, fille d'Isaac, pasteur, 2) 1827 Madeleine-Louise Dumond, à Paris. Apprenti de commerce chez Develay & Cie, toilerie, puis employé chez Picot, Fazy & Cie, fabricants de tissus divers, changeurs et banquiers, dont H. dirige la succursale de Lyon de 1787 à 1793, il ouvre ensuite un bureau de change à Genève. Emprisonné et exilé lors de la révolution genevoise (1793), il crée un commerce de draperie à Nyon. Revenu à Genève, il fonde H. Hentsch & Cie, soieries et commissions en 1796. Il s'associe en 1798 avec son cousin Jean-Gédéon Lombard (Hentsch, Lombard & Cie, commissions), qui le quitte en 1800 pour Lullin & Cie. H. reprend alors le nom originel. En 1805, il achète une propriété au bord du lac, à Sécheron, où il reçoit toutes les notabilités de passage à Genève. En 1812, il crée H. Hentsch, Blanc & Cie à Paris qui participe à la fondation de plusieurs sociétés françaises d'assurances. Membre du Conseil représentatif genevois (1815-1827).


Bibliographie
– P. Girard, Ann. de la maison de banque Hentsch & Cie, Genève, 1796-1946, 1946
– R. Hentsch, Hentsch: banquiers à Genève et à Paris au XIXe s., 1996

Auteur(e): Jean de Senarclens