No 14

Herzog, Johann Jakob

naissance 12.9.1805 à Bâle, décès 30.9.1882 à Erlangen, prot., de Bâle. Fils de Johan Caspar, commerçant, et de Gertrud Bientz. ∞ 1834 sa cousine Rosina Socin, fille d'Abel. Tôt orphelin. Etudes de théologie à Bâle et à Berlin (1823-1829), doctorat à Bâle (1830). Professeur de théologie historique à l'académie de Lausanne (1835-1846), puis à l'université de Halle dès 1847, professeur de théologie protestante à Erlangen (1854-1877). H. doit sa notoriété à ses travaux sur l'histoire de la Réforme (Zwingli, Calvin, Œcolampade), à ses recherches sur les vaudois du Piémont et sur des thématiques ecclésiastiques et théologiques contemporaines (John Nelson Darby, David Friedrich Strauss). Dès 1853, il édita la Realencyklopädie für protestantische Theologie und Kirche (21 vol.), dont il signa plus de cinq cents articles.


Bibliographie
– H. Meylan, «Johann Jakob Herzog et l'Académie de Lausanne (1835-1847)», in Gottesreich und Menschenreich, éd. M. Geiger, 1969, 385-414

Auteur(e): Patrick Streiff / UG