No 3

Fabricius, Johann Ludwig

naissance 29.7.1632 à Schaffhouse, décès 1.2.1696 à Francfort-sur-le-Main, prot., de Schaffhouse. Fils de Johannes, recteur de l'école latine. ∞ 1669 Sibylla de Bilderbek. Fils d'immigrants venus du Palatinat en 1630, F. fit ses écoles à Schaffhouse et poursuivit, partiellement en autodidacte, des études de grec, latin, géographie et philosophie à Cologne (1647), Heidelberg (1649), Utrecht (1650) et Paris (1652-1654). Pasteur et professeur extraordinaire de grec (1657), professeur de théologie et directeur du collège de la Sapience à Heidelberg (1660), recteur de l'université (1664). Après la déclaration de guerre à la France en 1674, il s'enfuit de Heidelberg et vécut en divers lieux. Il séjourna en Suisse en 1689-1690 comme envoyé de la Hollande. Théologien à la cour et éminent représentant de la politique confessionnelle menée sous l'électeur palatin Charles-Louis, il participa aux efforts d'union des deux Eglises protestantes (réformée et luthérienne).


Oeuvres
– J.H. Heidegger, éd., Gesamtausgabe seiner Werke, 1698
Bibliographie
ADB, 6, 516-518
– M. Braubach, «Der Heidelberger Professor Johann Ludwig Fabricius als holländischer Gesandter in der Schweiz (1689/90)», in ZGO, 87, 1935, 544-556
– G.A. Benrath, «Die konfessionellen Unionsbestrebungen des Kurfürsten Karl Ludwig von der Pfalz (décès1680)», in ZGO, 116, 1968, 230-252
– D. Drüll, Heidelberger Gelehrtenlexikon, 1991

Auteur(e): Roland E. Hofer / WW